Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°42 | Guerre et cinéma

N. Labanca, D. Reynolds et O. Wieviorka (dir.)
La Guerre du désert. 1940-1943
Paris, Perrin, 2019
N. Labanca, D. Reynolds et O. Wieviorka (dir.), La Guerre du désert. 1940-1943, Perrin

Un ouvrage collectif avec des contributions internationales, qui embrasse très largement l’histoire de la Seconde Guerre mondiale en Afrique du Nord et permet un point très complet de ce front souvent négligé. Dans sa contribution, Olivier Wieviorka rappelle fort justement que « la capitulation de l’Axe, à Tunis, se solda par la capture de cent trente mille Allemands et de cent vingt mille Italiens, des pertes assurément plus importantes que celles subies par la Wehrmacht à Stalingrad », ce qui témoigne bien de l’importance de ce front. Le livre ne relate pas directement les combats, ce qui a déjà été fait à de nombreuses reprises, mais est organisé en neuf parties thématiques qui permettent d’élargir la focale, les opérations constituant le fond de tableau commun : « Définition » (dans une perspective transnationale), « Afrique du Nord et stratégie planétaire » (avec la question de l’opération Torch), « L’Afrique du Nord : un enjeu colonial » (pour le Royaume-Uni, l’Italie et la France, avec les ambiguïtés opportunistes de l’Allemagne), « Les chefs » (et leurs rapports avec le politique), « Les combattants du désert » (avec les questions induites des relations entre alliés et de l’adaptation au théâtre des opérations), « Une guerre non européenne : les troupes des colonies et des dominions » (puisque les contingents viennent du monde entier et constituent une véritable tour de Babel), « Guerre et violences en Afrique du Nord » (qui fait un sort au mythe de la guerre sans haine et remet en cause l’historiographie existante), « Les populations civiles dans la guerre du désert » (dans tous les domaines, de l’économie au politique, au social, au religieux, avec la question du développement des mouvements anticolonialistes) et, enfin, « La guerre du désert dans la mémoire collective » (qu’il s’agisse d’acteurs particuliers, des procès d’après-guerre ou des mouvements qui entretiennent la mémoire). On le voit, le livre aborde la question de la guerre du désert dans toute son amplitude (ou presque : les questions techniques, matérielles et logistiques auraient aussi justifié une partie identifiée en propre) et se révèle ainsi être un complément indispensable des études proprement tactiques et stratégiques antérieurement publiées. Un volume important dans l’historiographie de la Seconde Guerre mondiale, à connaître par tous les amateurs du thème.

PTE

La Guerre du Pacifique a comm... | Franck Michelin
François Bert | La Côte 418