Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

Philippe Buc, médiéviste qui enseigna durant vingt ans à Stanford, examine dans cet ouvrage, fruit de quinze années de recherche, comment le christianisme a laissé son empreinte sur la violence, comment il a façonné des siècles de conflits, depuis la première guerre judéo-romaine (66) jusqu’à l’invasion de l’Irak (2003), en passant par la première croisade (1096) ou la Révolution française. Il montre comment même dans les sociétés sécularisées ou explicitement non chrétiennes, comme l’Union soviétique stalinienne, les formes qu’ont prises de nombreux séismes politiques (guerres civiles, purges, déportations, terrorisme...) sont, à son sens, en grande partie explicables par la théologie chrétienne et les très anciens concepts religieux qui influencent la façon dont la violence est perçue et perpétrée. Il montre en particulier comment celle-ci s’accompagne d’une volonté de purification de la société et de l’individu, et suppose donc un nécessaire martyre, combien les pieux idéaux de sacrifice, de pureté et de rédemption n’ont cessé de donner sens à la violence, depuis les premiers siècles chrétiens jusqu’aux temps inquiets que nous vivons. Une approche globale dans laquelle le lecteur trouvera une belle matière à réfléchir sur les conflits d’aujourd’hui.


Histoire des guerres romaines | Yann Le Bohec
Jean-Pierre Martin | Les Alpes