Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°13 | Transmettre

Gérard-François Dumont et Pierre Verluise
Géopolitique de l’Europe
Paris, Sedes, 2009
Gérard-François Dumont et Pierre Verluise, Géopolitique de l’Europe, Sedes

Pour décrypter l’actualité sur le traité de Lisbonne, la nouvelle Commission ou les rapports de force au sujet des futurs gazoducs devant approvisionner l’Europe, il importe d’abord d’avoir une vision claire des paramètres géopolitiques de l’Europe : historiques, géographiques, culturels, démographiques, économiques… Il est ensuite nécessaire de bénéficier d’analyses permettant de cerner les défis de l’Europe de demain.

Ce livre répond parfaitement à cette double attente, d’une part, compte tenu du plan retenu et, d’autre part, avec de nombreux encarts, cartes et figures inédits qui expliquent tel ou tel aspect de l’Europe. Les auteurs présentent d’abord les fondements de l’Europe, en se penchant sur son identité et ses identités nationales et régionales. Sont par exemple mis en lumière l’identité historique de l’Europe, dont les racines puisent dans des héritages lointains, les différentes valeurs de l’identité culturelle ou les périmètres différenciés de l’identité géographique selon les angles retenus. À notre connaissance, jamais aucun ouvrage antérieur n’avait si bien clarifié la question de l’identité géographique de l’Europe, en proposant un examen systématique à partir des différents champs de la géographie : historique, culturel, physique, conventionnel, historico-politique ou institutionnel.

Le grand intérêt de la deuxième partie est de montrer combien la prise en compte géopolitique de l’Europe suppose de s’écarter d’une simple dualité distinguant d’une part l’Union européenne, d’autre part les autres pays qui n’en sont pas membres. Car, selon les questions considérées (libre circulation des travailleurs, espace Schengen, monnaie commune, recherche, industrie spatiale, sécurité et défense, Conseil de l’Europe…), la géographie de l’Europe s’avère différente, même si l’on retrouve un noyau dur de pays associés sur toutes ces questions, mais loin de former les vingt-sept pays actuellement membres de l’Union.

Ces différences mises en évidence conduisent, dans une troisième partie, à s’interroger sur la force ou la faiblesse de tel ou tel paramètre. L’euro est-il un instrument de puissance ? L’Union est-elle une véritable puissance économique ? Les perspectives démographiques laissent-elles augurer un poids accru ou non de l’Europe ? Les migrations et les politiques migratoires soulèvent-elles davantage de craintes géopolitiques que d’espoirs ?

Des réponses précises et argumentées à ces questions permettent, dans une quatrième partie, de traiter les questions géopolitiques relatives aux rapports entre les États ou les organisations interétatiques. L’étude des relations entre l’Union européenne et l’otan permet de mettre en évidence différents aspects débouchant sur un paradoxe de concurrence et de complémentarité, après que les auteurs ont d’abord montré comment ces relations sont devenues plus étroites. Le choix de dresser un examen approfondi de la géopolitique de la Pologne est judicieux, puisqu’il s’agit du pays le plus peuplé des cinquième et sixième élargissements, celui donc qui symbolise le mieux les conséquences de l’effondrement du mur de Berlin. Puis le livre souligne la situation des Balkans occidentaux, entre espoir et incertitude face à l’intégration communautaire. La question de la Turquie n’est pas omise à travers une mise en évidence de ses différents aspects et d’un parallèle entre la Turquie et le Maroc. Les effets de l’application du traité de Lisbonne, dont la mise en œuvre conserve encore une part d’incertitude à ce jour, sont également analysés.

Chacune des quatre parties comporte une conclusion qui lui est propre, tandis qu’une conclusion générale offre une précieuse synthèse. Il convient en outre de souligner que l’on retrouve dans ce livre les qualités que ses auteurs ont déjà démontrées dans leurs publications précédentes : clarté d’expression, progression logique des idées, mises en perspective… Le livre bénéficie également de repères chronologiques à l’orée de chaque chapitre et d’un fort utile lexique. C’est donc un ouvrage essentiel pour tous ceux qui s’interrogent sur l’avenir géopolitique de l’Europe, sur celui de l’Union européenne comme sur celui des différents pays qui la composent.

Rappelons que le recteur Gérard-François Dumont est professeur à la Sorbonne et directeur de la revue Population & Avenir, et que Pierre Verluise est docteur en géopolitique et directeur du site diploweb. com.

Emmanuel Dupuy

Et si on refaisait l’histoire ... | Anthony Rowley et Fabrice d’Almeida
Wolfram Wette | Les crimes de la Wehrmacht