Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°40 | Patrimoine et identité

Stéphanie Trouillard
Mon Oncle de l’ombre
Enquête sur un maquisard breton
Morlaix, Skol Vreizh, 2018
Stéphanie Trouillard, Mon Oncle de l’ombre, Skol Vreizh

C’est l’histoire d’une journaliste qui se met à la recherche de son grand-oncle, dont la photo a été longtemps suspendue dans la chambre de son grand-père. Elle découvre que cet homme, André Gondet, a été fusillé en juillet 1944 par les Allemands peu de temps après les combats du maquis de Saint-Marcel, dans le Morbihan. Mais en bonne professionnelle, elle cherche à mieux connaître cet homme, ses motivations, celle de ses ennemis et meurtriers. Ce livre est une pépite historique en cela qu’il fait découvrir la Seconde Guerre mondiale autrement qu’au travers des grandes batailles. On entre dans la vie des Français dans une zone rurale, on découvre de l’intérieur le service du travail obligatoire (sto) jusque dans les usines allemandes de la région de Karlsruhe, où le « prétexte » plus que le héros de l’histoire passe une année avant de rejoindre le maquis. On découvre une jeunesse rieuse et imprudente dans certains de ses comportements, mais aussi les conséquences de ces événements sur les familles des acteurs jusqu’à aujourd’hui, presque soixante-quinze ans plus tard. Ici ce sont des Bretons naturellement taiseux, mais qui le sont encore plus du fait du malheur dont on ne parle pas, de peur que cela n’ajoute au malheur. Ce livre est la description d’un excellent travail journalistique et historique de cinq ans, c’est une interrogation sur les limites que doivent se poser les enquêteurs qui n’ont pas d’obligations judiciaires. Un bel, voire un très bel ouvrage, qui se lit avec plaisir.


Marcher ou mourir | Julien Sapori