Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°39 | Dire

Antoine Lefébure
Conversations secrètes sous l’Occupation
Paris, Armand Colin, 2018
Antoine Lefébure, Conversations secrètes sous l’Occupation, Armand Colin

L’écoute téléphonique, depuis la création de ce moyen de communication, a été au service des pouvoirs afin d’identifier clandestinement les oppositions et les menaces citoyennes. L’intérêt de cet ouvrage, rédigé après de longues recherches aux Archives nationales, est de mettre en lumière le rôle majeur des services centraux techniques (sct) comme contributeurs essentiels à la politique de collaboration de Vichy. Il est étrange que l’activité meurtrière à l’égard des Résistants et des juifs menée par René Bousquet ait été aussi longtemps passée sous silence sans condamnation. Sa responsabilité écrasante comme chef de la police et organisateur perfectionniste des écoutes est non seulement impressionnante, mais jette un voile d’ombre sur sa proximité persistante avec François Mitterrand qui l’a toujours protégé. Plus encore que la collaboration de Vichy, l’autre apport important de ce livre est la mise en évidence de sa soumission au moindre diktat ou désir allemand. Les écoutes mises en place et les ouvertures de courrier postal n’avaient pour finalité que la traque des juifs et des Résistants. Leur méconnaissance par les citoyens a contribué à des négligences orales ou écrites de l’expression de sentiments hostiles à l’occupant, ce qui a permis de terribles répressions. Le lecteur découvre aussi que l’antisémitisme n’appartient pas seulement à la collaboration, que des propos antiallemands s’accompagnent parfois d’expressions de haine des juifs tenus pour responsables collectivement des malheurs de la France. Le mérite de ce livre angoissant et accablant pour les libertés est de montrer la permanence de ce système centralisé après la Libération et ce jusqu’à nos jours, même si les objectifs s’adaptent indéfiniment aux situations nouvelles, comme le terrorisme islamiste, et si les moyens techniques contemporains sont sans commune mesure avec ceux du passé.


Pilotes de combat | Nicolas Mingasson
Michel C. Kiener et ... | Nous étions des hommes malgré ...