Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°32 | Le soldat augmenté ?

Général Edmond Buat
Journal
1914-1923
Paris, Perrin, 2015
Général Edmond Buat, Journal, Perrin

Voici un livre-document absolument indispensable pour quiconque souhaite améliorer sa compréhension des événements de la Grande Guerre et de l’immédiat après-guerre. Soigneusement conservés par la famille, les douze cahiers de notes (presque) au jour le jour prises par le colonel puis général Buat à partir d’août 1914 sont désormais portés à la connaissance de tous. Successivement en poste au grand quartier général (gqg), brièvement à l’état-major d’une armée, au cabinet du ministre de la Guerre, à nouveau au gqg, puis titulaire de commandement opérationnel aux niveaux brigade, division et corps d’armée, il est en 1917 le commandant de la réserve générale d’artillerie lourde, dont on sait toute l’importance dans les opérations de l’époque. Il est un éphémère commandant de la 5e armée à l’été 1918, avant de rejoindre Pétain comme major général des armées en campagne, numéro deux des armées françaises. Il accède dix-huit mois plus tard au sommet de la hiérarchie militaire, comme chef d’état-major général, poste qu’il conserve jusqu’à son décès brutal à la fin de l’année 1923. Durant cette période, il est au premier rang des questions politico-militaires, stratégiques, doctrinales, budgétaires et d’équipements de l’après-guerre, sait faire preuve d’une grande capacité d’innovation, témoigne de beaucoup de réalisme et observe avec attention ceux avec lesquels il est amené à travailler. Au fil des années et des responsabilités occupées, Edmond Buat croise l’ensemble du personnel politique, militaire, journalistique, industriel de l’époque. Il est à l’origine de la création d’un sous-secrétariat d’État spécialisé pour l’armement et les munitions en 1915, mais aussi au centre des âpres débats sur les effectifs ou les chars d’assaut au tout début des années 1920. Pendant la guerre elle-même, du fait de ses affectations successives, il est amené à s’intéresser aussi bien aux questions d’équilibre parlementaire que d’organisation des réseaux défensifs sur la ligne de front ou de l’organisation et de l’emploi des nouvelles unités d’artillerie lourde à grande puissance (algp). Un (gros) livre qui doit absolument figurer dans toute bonne bibliothèque sur la Grande Guerre.

PTE

La Guerre totale | Erich Ludendorff
Collectif | Dans la guerre