Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°35 | Le soldat et la mort

Antonin Dehays
Combattre et mourir en Normandie
Les GI’s et l’expérience du feu
Bayeux, OREP Éditions, 2016
Antonin Dehays, Combattre et mourir en Normandie, OREP Éditions

Dans ce volumineux ouvrage issu de sa thèse, l’auteur s’intéresse aux combats et à la mort sur le champ de bataille des soldats américains dans un cadre espace-temps limité (l’été 1944 en Normandie), ainsi qu’à la prise en charge de ces morts par les États-Unis, avec tous les aspects liés aux nécropoles. Le livre est divisé en trois grandes parties (« Ante Mortem », « Post Mortem » et « In Memoriam »), qui abordent les différentes facettes de ces sujets sensibles et délicats. Dans la première partie, Antonin Dehays traite du rapport du soldat à la mort, la sienne comme celle de l’ennemi, avec cette particularité qu’il s’agit pour l’essentiel de jeunes recrues sans réelle expérience du feu. Il aborde les questions de la peur, de l’alcool, des tirs fratricides ou des refus d’obéissance, en s’appuyant sur de nombreux témoignages qui constituent souvent autant de nouveautés dans la littérature francophone. La deuxième partie traite de données statistiques avec plusieurs tableaux récapitulatifs (qui meurt ? quand ? comment ?, par armées, armes et catégories de grade entre début juin et fin août), puis de la gestion militaire des morts et des inhumations provisoires. Il dresse un état des cimetières militaires provisoires américains en Normandie, sans oublier de consacrer un chapitre aux cimetières allemands, pour terminer sur les premiers « pèlerinages » et la façon dont le gouvernement américain organise ce « travail de deuil » pour les familles outre-Atlantique. Enfin, la troisième partie s’intéresse à la création des grandes nécropoles, au regroupement des corps, à la sanctuarisation et à la « spectacularisation » du souvenir de ces soldats tombés au feu. Un chapitre original traite de la reconstitution historique, « un engouement démesuré et polémique », tandis que plusieurs pages sont consacrées à la question des victimes civiles lors du débarquement et des premiers combats. Un livre très intéressant, aussi bien pour ceux qui s’intéressent à la « guerre par le bas » qu’à ceux qui privilégient les monuments et mémoriaux.

PTE

Sois sage, c’est la guerre | Alain Corbin
Isabelle Homer et Em... | Le Soldat et la Mort dans la G...