Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°32 | Le soldat augmenté ?

Gildas Lepetit
Saisir l’insaisissable
Gendarmerie et contre-guérilla en Espagne au temps de Napoléon
Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015
Gildas Lepetit, Saisir l’insaisissable, Presses universitaires de Rennes

Spécialiste reconnu de l’histoire de la gendarmerie, Gildas Lepetit offre ici une remarquable étude sur son engagement dans le cadre de la guerre d’Espagne, contribuant ainsi à combler un véritable « vide mémoriel ». Chacun connaît peu ou prou l’importance et l’intensité de la rébellion espagnole face à l’occupation française, mais qui serait capable d’évoquer la place tenue par la gendarmerie dans cette campagne ? En utilisant, souvent pour la première fois, de très nombreuses sources d’archives, l’auteur organise son propos de façon très méthodique et pédagogique en trois grandes parties : « La gendarmerie d’Espagne : instrument de répression ou d’annexion ? », « Le gendarme en Espagne » et « Le chant du cygne ». Au fil des chapitres et des pages, il brosse un tableau complet de cette gendarmerie, dans la permanence mais aussi l’évolution de ses missions, son organisation, son recrutement, son équipement et jusqu’aux questions de soldes et de primes, en prenant toujours soin de replacer chaque événement, décision ou action dans son contexte. Il n’hésite pas à pointer les difficultés, mais aussi les erreurs commises du fait des ordres de l’Empereur, des chefs militaires (qui s’entendent fort peu entre eux) ou des responsables gendarmes eux-mêmes. Il sait aussi commenter, en positif comme en négatif, l’efficacité réelle de son rôle et souligne un « coût exorbitant » pour un « résultat contrasté ». Ponctuellement, il pose aussi la question de fond : s’agit-il de conquérir ou de pacifier, de combattre ou de maintenir l’ordre ? Nous avons donc affaire à un ouvrage important pour mieux connaître et comprendre la campagne d’Espagne, à une étude quasiment sociologique du corps et à une approche polymorphe de son histoire.

PTE

1917 | Jean-Yves Le Naour
Yann Le Bohec | Spartacus chef de guerre