Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°29 | Résister

Adila Bennedjaï-Zou et Joseph Confavreux
Passés à l’ennemi
Des rangs de l’armée française aux maquis vietminh, 1945‑1954
Paris, Tallandier, 2014
Adila Bennedjaï-Zou et Joseph Confavreux, Passés à l’ennemi, Tallandier

Il existe déjà quelques (peu nombreux) ouvrages sur ce thème des soldats du cefeo ayant choisi de passer dans les rangs vietminh pendant la guerre d’Indochine, mais cette étude ouvre plus largement le panel en présentant des cas très différents. Cette caractéristique trouve d’ailleurs bien vite elle-même ses propres limites, que les auteurs expliquent en précisant qu’il s’agit d’une histoire à hauteur d’homme. Et, de fait, les différents chapitres sont structurés autour de cas individuels. Ce n’est qu’en toute fin d’ouvrage que nous trouvons quelques chiffres, pour les métropolitains, les légionnaires et les soldats issus d’Afrique du Nord ou d’Afrique noire, parcellaires ou fort différents, qui permettent difficilement de cerner l’ampleur du phénomène. Finalement, autour de deux mille « ralliés » ? Ce chiffre est-il vraiment significatif, si l’on considère la très grande diversité des motivations individuelles, peu ou rarement idéologiques ? Les auteurs le reconnaissent d’ailleurs : « L’importance des ralliés d’Indochine ne se mesure cependant pas à leur nombre, mais à l’itinéraire personnel et historique qu’ils permettent de saisir. » Et c’est bien là que réside l’intérêt premier de ce livre : retracer avec parfois énormément de précisions (à la suite d’entretiens conduits avec les survivants par exemple) ces parcours individuels atypiques. De ce point de vue, il est tout à fait passionnant.

PTE

Compagnie K | William March
Jean-Louis Brunaux | Les Celtes