Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

Pierre Schoendoerffer

Avant d’être le caporal-chef caméraman témoin des affres de Diên Biên Phú, Pierre Schoendoerffer a été matelot dans la Baltique. Il voulait aller voir de l’autre côté de la terre comment le soleil y brillait. Il est revenu profondément marqué par son expérience indochinoise.

Il a rencontré Kessel qui lui a mis le pied à l’étrier. Il a tourné des films qui touchent de très près son expérience militaire. Si la guerre est présente, il ne s’agit pourtant pas de films de guerre. Ils montrent plutôt l’homme dans son ambiguïté. Visiblement Pierre Schoendoerffer refuse le manichéisme. La 317e Section est célèbre, Le Crabe Tambour l’est peut-être encore plus avec trois césars en récompense. L’Honneur d’un capitaine l’est moins, tout comme Diên Biên Phú et Là-haut. Pierre Schoendoerffer est lauréat en 1968 de l’oscar du meilleur documentaire avec La Section Anderson.

Il est aussi un écrivain reconnu par l’Académie française pour le roman Le Crabe Tambour dont est tiré le film. L’Adieu au roi a été distingué en 1969 par le prix Interallié. L’armée de terre l’a accueilli en 2004 au sein du jury de son prix littéraire « Erwan Bergot » après avoir reconnu la qualité des valeurs qui se dégageaient de L’Aile du papillon. Il est membre de l’Académie des beaux-arts depuis 1988 et commandeur de la Légion d’honneur