Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

Bertrand de Lapresle

Né en 1937, le général d’armée Bertrand de Lapresle a fait une carrière complète dans l’armée de terre, de 1957 où il entre à Saint-Cyr (promotion Terre d’Afrique) jusqu’à 1996 où il quitte le service actif comme général d’armée.

Ayant choisi l’arme blindée cavalerie, il sert comme lieutenant en Algérie en 1960 dans les rangs du 1er régiment de hussards parachutistes puis au 1er régiment étranger de cavalerie, qu’il commandera vingt ans plus tard, de 1981 à 1983, avec, notamment, une intervention au Liban d’avril à septembre 1983, au paroxysme du conflit.

Entre-temps, il aura été lauréat de l’Institut d’études politiques de Paris et breveté de l’Enseignement supérieur scientifique et technique.

À l’état-major de l’armée de terre, il exerce, comme officier supérieur de 1976 à 1981 et de 1983 à 1985, de multiples responsabilités en matière de planification et de programmation financières de l’armée de terre future.

Comme officier général, il exerce, de 1985 à 1996, de hautes responsabilités sur un très large éventail à l’état-major de l’armée de terre, à l’état-major des armées et à la tête de grandes unités.

De 1994 à 1995, il est commandant en chef de la Force de protection des Nations unies en ex-Yougoslavie puis, de mai 1995 à décembre 1996, conseiller militaire des Nations unies pour ce même théâtre. À ce titre, il participe à la négociation des accords de Dayton.

Ayant quitté le service actif en 1996, comme général d’armée, il est gouverneur des Invalides de 1997 à 2002.

Grand officier de la Légion d’honneur, il est actuellement notamment vice-président de l’Union des blessés de la face et de la tête, et de l’association Géostratégies 2000.