Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

Jacques Allaire

Jacques Allaire a traversé tous les conflits de la seconde moitié du xxe siècle. Il rejoint les ffi de la Sarthe à vingt ans avant de retrouver l’armée coloniale. En 1953, il effectue son troisième séjour volontaire en Extrême-Orient, au cours duquel il rejoint comme sous-lieutenant de réserve le 6e bpc du commandant Bigeard. Il saute deux fois sur Dien Bien Phu. Son second saut, le 16 mars 1954, le mène à la chute du camp retranché et à la captivité le 7 mai 1954. Libéré en septembre, il rentre en France. Volontaire pour l’Algérie début 1956, il participe à la première bataille d’Alger en 1957. Après un séjour de deux ans en Afrique noire, il retourne en Algérie, qu’il quitte en 1961 après le putsch. Écarté des troupes aéroportées, il est versé, sur sa demande, dans l’aviation légère de l’armée de terre. Il alternera alors les postes outre-mer et en état-major jusqu’à son départ de l’institution en 1974. Depuis plus de quarante ans, il se consacre à l’étude de la péninsule indochinoise, de son origine à la période contemporaine. Conseiller militaire du film Dien Bien Phu de Pierre Schoendoerffer, il a prononcé de nombreuses conférences en France, en Asie et en Afrique. Commandeur de la Légion d’honneur, il est titulaire de neuf titres de guerre, dont trois citations à l’ordre de l’armée.