Numéro 7

LE MORAL ET LA DYNAMIQUE DE L’ACTION – Partie II

Lire l’éditorial du numéro 7

ARTICLES
Comment fait-on pour tenir quand on est otage ? Georges Malbrunot
S’il est une situation où la problématique du moral n’est pas théorique, c’est bien celle d’otage. Le témoignage de Georges Malbrunot.

Que faire si l’on est prisonnier ? Hubert Cottereau
La force morale s’acquiert par un entraînement où se conjuguent endurance physique et mise en œuvre d’une stratégie d’action adaptée dans le temps et selon l’ennemi. En cas de capture, cet entraînement prépare le soldat à remplir son devoir de prisonnier : savoir et vouloir lutter contre l’ennemi, dans la mesure de ses moyens.

Moral et bien-être, que fait-on dans les armées ? Edith Perreaut-Pierre
Pour le Dr Perreaut, le « bien-être », physique et psychologique, est une composante importante du « moral ». Or il existe des moyens qui peuvent concourir à ce bien-être et qui permettent ainsi à chacun de mobiliser au mieux ses ressources. Ce sont les « techniques d’optimisation du potentiel ».

Le bouclier de l’intérieur, Véronique Nahoum-Grappe
Qu’est-ce que la notion de moral ? Quelle est cette « matière » du moral commune à une collectivité ? Comment un seul moral peut-il être collectif ?… En réponse à ces nombreuses questions, l’auteur, anthropologue, propose l’image du bouclier intérieur.

Quatre principes pour fonder le moral, Elrick Irastorza
D’une très riche expérience du commandement ou d’épreuves plus personnelles, le général Irastorza a retenu quatre principes, quatre vertus, qui sont pour lui les composantes essentielles du moral : la rigueur, l’enthousiasme, la volonté et la camaraderie.

Les vainqueurs impuissants
L’évolution du moral dans les forces de la coalition en Irak
, Michel Goya
La guerre en Irak est souvent présentée comme un nouveau Vietnam. Mais si les deux conflits, du « fort au faible », présentent de nombreuses analogies, les choses sont radicalement différentes.

Le décrochage du sens moral, Patrick Clervoy
Chaque homme a en lui autant de potentiel de fraternité que de haine. Pris dans les conditions extrêmes de son engagement, un soldat peut montrer de lui le meilleur comme le pire. Ainsi les conduites observées à Abu Ghraib étaient-elles hautement prédictibles.

Le film de fiction, le moral et l’homme dans la guerre, Gabriel Le Bomin
Témoignage du réalisateur des Fragments d’Antonin, film qui raconte l’histoire d’un soldat de la Grande Guerre revenu du front physiquement intact mais psychiquement brisé.

POUR NOURRIR LE DÉBAT
Les forces morales au cœur des forces armées, Bruno Dary
Agir dans l’incertain : de l’économie au militaire, la nécessité d’une théorie subjectiviste de l’acteur, Jacques Sapir

Cette entrée a été publiée dans La revue. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.