Numéro 4

MUTATIONS ET INVARIANTS – Partie II

Lire l’éditorial du numéro 4

NOTE INTRODUCTIVE
Line Sourbier-Pinter
Dans son numéro 2, Inflexions a commencé à défricher le vaste sujet des transformations et mutations à l’œuvre dans l’exercice du métier des armes. Le n° 4 poursuit cette réflexion qui est loin d’être achevée.
Les réactions de nos lecteurs confirment que l’ambition que s’est donnée la revue correspond effectivement à une attente ; Inflexions, moyen d’échanges dédié au débat entre militaires et civils, tente d’y répondre au mieux.
La rubrique « commentaires » qui dorénavant s’appellera « pour nourrir le débat » en est un exemple. Cette modification d’intitulé non seulement nous semble plus juste mais aussi plus propice à recueillir les réactions argumentées de nos lecteurs. Bien présente dans ce numéro, cette rubrique accueille les contributions d’auteurs qui ont souhaité revenir sur les thèmes précédemment traités en les abordant différemment ou en apportant des compléments d’analyse.
C’est exactement ce que nous attendons de nos lecteurs.

TEXTES
Le contrôle de foules, Brice Houdet
Au début des années 2000, face aux événements du Kosovo, l’armée de terre a décidé de former ses unités au contrôle de foule hostile. Un concept assorti d’une doctrine et d’équipements adéquats, qui reste compatible avec la mission première qui est de défendre la pays et ses intérêts par les armes.

Le soldat et le policier, Benoit Durieux
Une réflexion de fond sur les logiques de ces deux institutions, que différencie l’essence de l’usage de la force.

La renaissance du système militaire comme acteur essentiel de la fonction de police globale contemporaine, Bertrand Cavallier et Anne Mandeville
Dans le processus contemporain de redéfinition de l’ordre et des instruments de son maintien, le système militaire, fort de ses spécificités culturelle et organisationnelle, émerge à nouveau comme un modèle et un acteur essentiel.

Parole d’hoplite : « Gérons nos peurs et gardons notre liberté ! », Patrick Laclémence
Dans notre monde dit global, celui que l’on qualifie  e terroriste peut frapper en tout point. Aucun pays ne peut se considérer à l’abri de ce type d’agression. Pouvons nous laisser aux seuls spécialistes le soin de mener un combat qui nous concerne tous ?

Faut-il suivre la voie technologique ? Jean-Tristan Verna
La convergence des technologies du positionnement et de la numérisation constitue le cœur de la révolution qui se développe à un rythme accéléré dans les armées. Pour faire quelle guerre ? Avec quels hommes ?

Le combattant face aux écrans, les risques de la virtualité, Xavier d’Azémar
La révolution numérique engendre des mutations rapides dans de nombreux domaines. Appliquées aux matériels militaires, elles modifieront la perception du champ de bataille par le combattant. Des changements qui doivent être anticipés.

Homme et haute technologie dans les engagements terrestres : vers un mariage de raison ? Huges Delort-Laval
Le progrès technique est devenu vital pour les forces terrestres. Il faut donc désormais le rechercher, en connaître les risques et l’apprivoiser au plus vite.

Contre-révolution dans les affaires militaires, Jean-Michel Millet
Avec l’apparition de la « lutte contre le terrorisme », toute une génération d’officiers, convaincue du potentiel illimité des technologies occidentales, doit affronter de plein fouet les problèmes militaires de toujours auxquels ils n’étaient pas préparés.

Haute technologie, médecine et guerre, Didier Sicard
La technologie a désormais investi l’ensemble du champ de la pratique médicale. Ne serait-ce pas aussi le cas pour les armements de haute technologie, au risque que le militaire n’en soit plus le servant captif ?

Guerre totale et technoscience, l’imaginaire de la violence de guerre dans les mangas, Véronique Nahoum-Grappe
Le tableau du monde social des bandes dessinées de science fiction où l’usage du pouvoir totalitaire et les possibilités technologiques qu’apportent les performances scientifiques sont toujours en collusion. La violence des guerres mécanisées qui s’y déroulent accompagne une donnée toujours présente dans ces mangas : l’échec de la résistance.

POUR EN SAVOIR PLUS

POUR NOURRIR LE DÉBAT
La crise de la souveraineté et l’exercice du métier des armes, François Sureau
Pour retrouver le chemin de l’efficacité militaire, Thierry Marchand et Jérôme Dupont
Inflexions : exception et incertitude, Vincent Desportes  
Mission et professionnalisation : de nouveaux rôles pour de nouveaux potentiels ? Emmanuelle Prévot

Cette entrée a été publiée dans La revue. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.