Quelle place pour l’éthique dans la guerre des drones ?

Dans un contexte international changeant où de nouvelles formes de conflictualités apparaissent, la place croissante de la technologie dans les conflits armés a conduit les spécialistes à introduire la notion de robotisation du champ de bataille. Elle nous donne parfois l’illusion de pouvoir laisser derrière nous les boucheries d’antan pour laisser place à des guerres prétendument « propres » et hautement technologiques. Les drones semblent emblématiques de ce mouvement d’ensemble. A l’image des débats qui ont eu lieu notamment en Allemagne et en Grande-Bretagne quant à l’opportunité de mettre en ligne des drones armés ainsi que sur la façon de les utiliser, l’achat récent de drones Reaper par la France l’amène à son tour à se positionner sur ce sujet.
Les drones offrent en effet de nouvelles perspectives et de nouvelles capacités qui présentent certes des intérêts non négligeables, mais soulèvent également de nombreuses questions : les drones déshumanisent-ils les conflits ? La guerre propre est-elle un mythe ou une réalité ? Les drones pourraient-ils à eux seuls révolutionner la guerre dans le futur ? Quelles évolutions l’usage de drones entraine-t-il sur l’identité militaire ? Le modèle d’armée tel que nous le connaissons aujourd’hui est-il pérenne ?

Conférence avec Jean-Marc Moshetta (professeur d’Aérodynamique, responsable du cursus Drones à l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace, membre du Micro Air Vehicle Research Center) et le capitaine Emmanuel Goffi (chercheur au Centre d’études stratégiques aérospatiales, spécialiste en éthique militaire et en relations internationales)

Mercredi 15 janvier, 19h30 à 21h00, Ecole militaire, amphithéâtre Des Vallières

Cette entrée a été publiée dans Brèves. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.